Décontamination d’environnements - Bertin Instruments

Décontamination d’environnements

Les bioaérosols peuvent affecter la qualité de l’air d’un environnement de travail et nuire à la santé des travailleurs et/ou des animaux. Nos meilleurs scientifiques partagent ci-dessous leur expertise et leurs meilleurs protocoles pour la surveillance de l’air et l’évaluation des performances de plusieurs méthodes de décontamination dans plusieurs environnements.

Les bioaérosols sont définis comme des particules en suspension dans l’air de composés liquides ou volatils qui contiennent des organismes vivants ou qui ont été libérés par des organismes vivants. L’intérêt croissant pour ces agents a rapidement augmenté le réservoir de connaissances liées à leur identification, leur quantification et le développement de technologies pour les éradiquer. Les concentrations de bioaérosols dans l’air intérieur peuvent poser un problème de santé publique. En outre, il s’agit d’un aspect essentiel à prendre en compte dans de multiples scénarios, tels que : les établissements de santé, où les bioaérosols fongiques, bactériens et viraux de l’air intérieur, comme dans les salles d’opération, peuvent provoquer des maladies nosocomiales, des maladies aiguës, des infections, de l’asthme, des rhinites et des allergies.

Dans l’industrie alimentaire, où la fabrication de produits comme le fromage, la crème et le babeurre est susceptible d’être affectée par des virus bactériophages qui peuvent infecter les bactéries lactiques nécessaires au processus de fermentation. De la même manière, les maladies respiratoires bactériennes et/ou virales peuvent avoir des conséquences économiques importantes pour la production animale (par exemple la grippe porcine). Par rapport à d’autres techniques d’échantillonnage, la surveillance des micro-organismes en suspension dans l’air par échantillonnage de l’air offre de multiples avantages et améliore les protocoles de sécurité des installations : 1) elle est rapide, flexible, impartiale et crée une perturbation minimale ou nulle pour les humains et/ou les animaux ; 2) la concentration de bioaérosols dans l’air est un paramètre quantifiable et objectif qui peut représenter la qualité de l’air dans presque tout type de bâtiment ; 3) de nombreux micro-organismes infectieux libérés par des agents infectés peuvent être détectés directement dans les bioaérosols capturés par des techniques moléculaires, sans qu’il soit nécessaire d’effectuer une analyse bactériologique/virale coûteuse et longue de toute la population infectée.

Il existe à ce jour une vaste gamme croissante de solutions de décontamination (stérilisation/désinfection), telles que les solutions électrochimiquement activées (ECAS), les traitements à l’ozone et les purificateurs d’air. Néanmoins, leur efficacité ne peut être validée que par un contrôle régulier des bioaérosols dans l’air. L’utilisation de notre gamme de bio-collecteurs d’air Coriolis peut être optimisée pour détecter et quantifier les virus, bactéries et tout autre bioaérosol > 0,5 μm.

                                                                           

Coriolis Compact s’est avéré être un outil efficace pour la surveillance de l’air et l’évaluation des performances de plusieurs méthodes de décontamination dans de multiples contextes : du test de l’efficacité de la décontamination à l’ozone dans une usine laitière à l’évaluation des performances d’un purificateur d’air dans les hôpitaux. La gamme de biocollecteurs d’air Coriolis peut être utilisée pour répondre à vos besoins.

Consultez nos pages Web sur la détection des virus, la détection des bactéries et la détection des champignons pour des recommandations et des protocoles détaillés.

DES QUESTIONS ? CONTACTER UN EXPERT

Remplissez ce formulaire pour être rappelé par notre équipe commerciale.

Mon compte
Mot de passe oublié ?

Ajouter une question !

Ajouter une question