Détection des champignons - Bertin Instruments

Détection des champignons

On soupçonne les spores fongiques présentes dans l’air d’être l’une des principales sources de maladies respiratoires. Sur cette page, nos scientifiques présentent quelques-uns de nos protocoles les plus efficaces pour détecter et identifier les spores fongiques aérosolisées avec les biocollecteurs d’air Coriolis.

L’air contient généralement une grande variété de champignons, de provenances aussi diverses que les sources d’eau, les animaux, les êtres humains, la poussière, les matières organiques en décomposition et d’autres substrats favorisant la croissance des micro-organismes. Parmi eux, plusieurs espèces de moisissures peuvent produire des mycotoxines potentiellement nocives pour la santé humaine (Stachybotrys chartarum ou Aspergillus fumigatus, par exemple). L’inhalation de spores de moisissures pathogènes peut provoquer des problèmes allergiques (asthme, rhinite, etc.) ainsi que des symptômes systémiques. Les agents pathogènes fongiques appartenant aux espèces Candida et Aspergillus sont également responsables d’une part significative des infections nosocomiales. Ainsi, l’aspergillose est la deuxième cause de décès par infection fongique dans les hôpitaux. C’est la raison pour laquelle il est important d’analyser l’air des hôpitaux, des bureaux et des immeubles d’habitation, afin de surveiller la présence de spores de moisissures toxiques et de veiller à ce que les niveaux d’exposition restent suffisamment faibles. En outre, les champignons jouent un rôle majeur dans de nombreux processus biologiques. Toutefois, on ne sait que peu de choses sur la diversité fongique présente dans les aérosols émis dans la plupart des usines de biotransformation.

La plupart des techniques d’échantillonnage de l’air traditionnelles ne permettent de détecter que les champignons cultivables. Cette limitation est problématique, non seulement pour détecter les moisissures pathogènes non cultivables, mais aussi pour comprendre toute l’étendue de la diversité des champignons présents dans les aérosols. Pour nombre de champignons, la mise en culture peut être un processus long, qui demande parfois plusieurs semaines avant de produire des résultats. Bertin Technologies a mis au point Coriolis, une gamme de biocollecteurs d’air qui s’appuie sur une technologie cyclonique pour l’évaluation de la charge fongique dans les échantillons d’air. Compatibles avec les techniques de l’amplification en chaîne par polymérase (PCR) et du séquençage à haut débit (NGS), les biocollecteurs d’air Coriolis sont utilisés depuis plus de dix ans pour étudier la biomasse fongique dans les bioaérosols. Nos experts ont sélectionné ci-dessous quelques-unes des meilleures notes d’application relatives à l’étude des champignons avec les biocollecteurs d’air Coriolis.

DES QUESTIONS ? CONTACTER UN EXPERT

Remplissez ce formulaire pour être rappelé par notre équipe commerciale.

Mon compte
Mot de passe oublié ?

Ajouter une question !

Ajouter une question